Critères ESG : Un bilan encourageant

Isatis Capital a pris des engagements forts en matière de responsabilité environnementale, sociale et de gouvernance (ESG). Éric Boutchnei, membre du directoire, tire le bilan des actions menées dans ce domaine à l’occasion de la publication du « rapport ESG 2018 ».

« Isatis Capital a toujours attaché la plus grande importance à l’analyse extra-financière. »

Eric Boutchnei
Membre du directoire

Isatis Capital a publié au début de l’année son premier « rapport ESG ». De quoi s’agit-il ?

Notre « rapport ESG 2018 », disponible sur notre site internet (isatis-capital.fr), constitue un reporting précis des évolutions et des progrès enregistrés du point de vue de la gouvernance, des aspects sociaux et environnementaux tant pour Isatis Capital que pour les participations que nous détenons dans nos fonds.
C’est un document extrêmement important d’une trentaine de pages que nous sommes fiers de publier pour la première fois. Isatis Capital a toujours attaché la plus grande importance à l’analyse extra-financière. Mais nous faisions, jusque-là, de l’ESG comme Monsieur Jourdain faisait de la prose. Nous avons décidé de formaliser notre action dans ce domaine. Ce document sera prochainement complété par la publication sur notre site internet du reporting des actions que nous menons dans le cadre de notre engagement en matière d’investissement responsable, les PRI (« principles for responsible investment »), principes établis par l’ONU que nous avons signés en avril 2018.

Quel bilan tirez-vous de ce premier reporting ESG ?

Il est très positif. La formalisation de l’intégration des enjeux ESG au niveau des participations existantes a mobilisé nos équipes tout au long de l’année 2018 pour informer les entrepreneurs de la démarche ESG d’Isatis Capital. Nous avons mis en place en interne des séances d’explication et de formation. Les directeurs d’investissement ont été, en particulier, sensibilisés à la
problématique des impacts ESG.
Nous avons lancé dans le courant de 2018 une enquête auprès des sociétés détenues en portefeuille pour évaluer leur degré de prise de conscience des enjeux ESG et envoyé deux questionnaires à 23 entreprises représentant environ 70 % de nos actifs investis. Heureusement surpris par l’accueil qui leur a été réservé par les équipes dirigeantes des sociétés, nous nous félicitons du fait que nombre d’entre elles ont pris des initiatives importantes, particulièrement sur les enjeux sociaux.

Quelles prochaines étapes vous êtes-vous fixées dans le cadre de votre démarche ESG ?

Après avoir consacré l’année 2018 à l’intégration de critères ESG par les participations existantes, nous nous sommes fixé quatre objectifs prioritaires : augmenter le nombre de réponses aux questionnaires que nous soumettons aux sociétés dans lesquelles nous détenons des participations, mettre en place la systématisation du processus d’intégration ESG pour les nouvelles sociétés de nos portefeuilles, formaliser un suivi des actions menées par les entreprises détenues dans nos portefeuilles pour améliorer les indicateurs ESG, mesurer les progrès et l’impact que l’action de nos équipes aura eu sur ces sociétés.