Vrai ou Faux sur les FCPI

Les FCPI sont plus risqués que les FIP…

FAUX

• L’étude des performances historiques comparées des FCPI et des FIP montre, à millésime
identique, des performances moyennes similaires.

• Le niveau de risque et la performance d’un FCPI ou d’un FIP sont directement liés à la stratégie d’investissement suivie par le fonds et, notamment, au stade de maturité des PME sélectionnées par l’équipe d’investissement.
Notre stratégie privilégie des PME matures, en croissance et rentables. Les études de marché que nous avons effectuées placent notre gamme de FCPI parmi les meilleures gestions en termes de couple risque/rendement, comparée à l’ensemble des FCPI et FIP sur les millésimes 1997-2012.

Les FCPI sont toujours investis sur des start-up risquées.

FAUX

• L’innovation n’est pas le privilège des start-up. En France, les PME matures (10 ans et plus), généralement pérennes et rentables, représentent 34 % des entreprises innovantes, contre seulement 30 % pour les PME de moins de 5 ans.(1) Isatis Capital privilégie la stratégie de capital développement sur des PME matures et rentables.

Les FCPI investissent forcément dans la technologie…

FAUX

• L’innovation n’est pas uniquement synonyme de technologie. Elle se trouve partout : dans les procédés de fabrication de n’importe quelle industrie, dans les services (les crèches autant que le conseil en organisation), etc.

• L’innovation est souvent le fait de sociétés matures, positionnées sur un marché établi, qui utilisent ce levier pour disposer d’un avantage commercial, économique ou stratégique sur leurs concurrents. Nous sommes un acteur du capital-développement et non du capital-risque, et n’investissons pas, à ce titre, dans la technologie fondamentale
ou les biotechs.

(1) Source : Bpifrance, rapport sur l’évolution des PME 2013.

Entreprendre est une belle aventure