Pierre-Nicolas Lebas : Né pour être entrepreneur

Pierre-Nicolas Lebas s’était toujours vu entrepreneur. Il l’est devenu rapidement après avoir mis toutes les chances de succès de son côté et monté son projet de reprise d’une PME dans le secteur de la santé avec beaucoup de méthode.

Si ce n’est pas une vocation… Pierre-Nicolas Lebas était tellement pressé d’être chef d’entreprise qu’il n’a pas attendu la fin de ses études pour se lancer dans l’aventure. À 19 ans, Le futur P-dg de Groupe SMS s’essaie à lancer un site internet sur lequel les commerçants de centre-ville proposaient des bons de réduction pour les achats dans leurs magasins. Puis, étudiant à l’École supérieure de commerce de Bordeaux, il participe activement à la « junior entreprise, comme le font les élèves des écoles de commerce les plus motivés, pour metre le plus vite possible en pratique les enseignements théoriques. « J’ai toujours eu des velléités entrepreneuriales, reconnaît Pierre-Nicolas Lebas. Il reprend ainsi, en 2009, à 28 ans, une petite affaire de distribution d’équipements pour les professionnels de la santé pour en faire en quelques années un leader dans la distribution à valeur ajoutée de matériels haut de gamme pour les kinésithérapeutes et les médecins du sport.

La passion d’entreprendre n’est pas le seul atout dont disposait le P-dg de Groupe SMS pour réussir parfaitement son parcours entrepreneurial. Après Sup de co, il fait tout d’abord de l’analyse financière et du contrôle de gestion dans des grands groupes internationaux dans le secteur de la santé, chez General Electric, puis dans le cabinet d’audit Deloitte où il apprend beaucoup, comme il le dit lui-même, « sur les mécanismes de rachat d’entreprise et sur l’analyse des facteurs de risque. Les deux expériences se révéleront extrêmement utiles le jour où il se penchera sur le dossier de reprise de Groupe SMS. C’était le premier dossier étudié ; ce sera le bon. Pierre-Nicolas Lebas cherchait une entreprise à reprendre dans le secteur de la santé. « J’avais envie d’évoluer dans un secteur contribuant à améliorer l’offre de santé, explique-t-il. Il se trouve, par ailleurs, que c’est un secteur dans lequel les marges et la valeur ajoutée sont assez préservées. Il n’avait aucune envie de racheter une unité de production. « Je n’avais pas une formation d’ingénieur, rappelle-t-il. Groupe SMS répondait également à deux autres critères qu’il s’était fixés. « C’était une entreprise qui n’était ni trop grosse, ni trop petite et qui, à l’origine, était située dans une région attractive, précise-t-il. Pierre-Nicolas Lebas reconnaît que les trois premières années ont été rudes. « Je n’ai pas pris une seule semaine de vacances, se souvient-il. Mais il a maintenant trouvé l’équilibre auquel il aspirait. Il y est parvenu, en particulier, car il a su s’entourer. Pour lui, l’une des principales qualités du chef d’entreprise est de « savoir gérer les équipes et maîtriser la croissance. Est-ce que mon organisation est capable d’accompagner la montée en puissance de mon activité ? Telle est la question qu’il se pose régulièrement. Et c’est une bonne question quand on dirige une entreprise dont le chiffre d’affaires bondit de 2 à 8 millions d’euros en sept ans…

« Le chef d’entreprise est confronté à un flux quotidien de bonnes, mais aussi de moins bonnes nouvelles. Le plus important, pour lui, est de toujours garder son sang-froid

»

Pierre-Nicolas Lebas
P-dg de Groupe SMS

Parcours express

Après avoir fait Sup de co Bordeaux, Pierre-Nicolas Lebas occupe des fonctions d’analyste financier et de contrôleur de gestion dans des groupes internationaux – en particulier chez General Electric. Puis, il rejoint le cabinet d’audit et de conseil Deloitte. À 28 ans, il reprend Groupe SMS et en devient le P-dg.

Entreprendre est une belle aventure